Les nouveaux jardins familiaux du Patis-Tatelin

  • Par
  • Le 05/03/2016

Les nouveaux jardins familiaux du Pâtis Tatelin inaugurés

08/04/2013

- Mis à jour le mercredi 12 juin 2013

Le 9ème site de jardins familiaux de Rennes a été inauguré ce mardi 11 juin au Pâtis Tatelin, à proximité du parc des Gayeulles. 77 nouvelles parcelles qui s’ajoutent aux 780 autres réparties à travers la ville.

Imagenxjard

77 parcelles situées tout près du parc des Gayeulles (D. Gouray)

«Il était urgent de créer d’autres parcelles car nous avions de la demande. Les gens ressentent le besoin de cultiver leurs propres légumes» explique Pierre Bouvier, le responsable du site pour l’association. «Sur 100 personnes prenant un jardin, on s’aperçoit que 80 à 90% d’entre elles le conservent  au bout d’un an.»

Le site du Pâtis Tatelin est composé d’un parking et n'est accessible qu’aux jardiniers munis d’une clé. Chaque parcelle possède un cabanon et un réservoir de récupération des eaux de pluie d’une capacité de 1000 litres. Des points d’eau et des fontaines ont aussi été installés dont les robinets ne peuvent être actionnés qu’avec une clé. Enfin des composteurs individuels sont mis à la disposition des jardiniers. La Ville de Rennes a également installé des toilettes sèches et un bureau d’accueil qui servira au comité de gestion du site. Au total, le site compte 20 parcelles de 100 m², 43 de 150 m², 10 de 200 m² et 4 parcelles de 170 m².

Des parcelles de 100 à 170 m²

Pour pouvoir bénéficier d’un jardin, les jardiniers ont dû remplir un dossier qui a ensuite été examiné. Les parcelles ont ensuite été tirées au sort. Nadia habite Maurepas avec ses trois enfants. Elle a obtenu la parcelle N°36. «Mon mari adore jardiner. Nous avons obtenu un jardin de 200 m². Nous allons planter des légumes et des fleurs. Pour les enfants, ce sera une belle occasion de sortir de l’immeuble pour aller au jardin.» Un peu plus loin, Anne et Jérémy sont les heureux locataires d’une parcelle de 100m². «On est très content de l’emplacement. On a prévu de cultiver des légumes traditionnels. Il va falloir maintenant s’équiper. On va aller regarder ce qu’on peut trouver "d’occase" sur internet.» 

Les jardins sont attribués pour une période d’essai d’un an renouvelable. Les jardiniers doivent payer une adhésion et une caution. Ils peuvent aménager leur parcelle à leur convenance mais la commercialisation des produits récoltés est interdite.
Stéphanie Marquer